Stockholm
19 Jun, Saturday
27° C
TOP

Et si on faisait de l’exercice pour éviter de grignoter ?


Rédigé par Stephan Galtier
Préparateur physique nutritionniste

Arrêter de grignoter est une des choses les plus dures lorsque l’on revoit ses habitudes alimentaires et que l’on essaye de perdre du poids. Et si pour cela, on se mettait à faire de l’exercice ?

 

Dur de contrôler vos fringales ?
Des études montrent que l’exercice pourrait vous aider. Si grignoter est synonyme d’addiction pour vous… Ne perdez pas espoir, il y a des solutions et l’une d’elle est… Le sport !

 

La revue International Journal of Obesity vient de publier une étude, qui démontre que les choix alimentaires des personnes pratiquant de l’exercice se modifiaient de façon positive. En effet, au lieu de se tourner vers des grignotages intempestifs de mauvaise qualité, leurs choix se portaient plutôt vers des aliments sains, bénéfiques pour leur santé. Et cela même sans y prêter attention ! Cela devient alors un réflexe.

Plus de 2600 personnes de l’université de Houston, Texas et de l’Alabama de 18 à 35 ans ont participé.
Les participants ont été sélectionnés selon les critères suivants :

  • Pratiquent moins de 30 minutes d’APS (activité physique et sportive) par semaine
  • Ne suivent pas un régime alimentaire sain.

Ces personnes ont suivi un programme d’exercices de type aérobie avec tapis de course, vélos et appareils elliptiques pendant 15 semaines.

L’étude a été menée de deux façons : la mesure de la fréquence cardiaque des participants, afin de noter l’intensité de l’exercice et le remplissage d’un questionnaire sur leurs habitudes et fréquences alimentaires avant et après l’exercice.
Le questionnaire alimentaire a permis de relever plus de 4000 observations alimentaires avec plus de 100 aliments différents, permettant aux chercheurs d’identifier l’alimentation type des participants.

 

Les résultats ont montré que la plupart des « scores » des habitudes alimentaires diminuaient après l’entrainement physique.

 

A terme, les chercheurs ont établi que : « Une dose d’activité physique et sportive plus élevée est associée non seulement à une diminution de la préférence pour les collations/snacks… Mais aussi à une régulation accrue de la prise alimentaire ».

Concrètement, cela veut dire que faire de l’exercice nous pousse à manger mieux et à arrêter de grignoter !En effet, à la septième semaine du programme d’exercices, les chercheurs ont indiqué que les préférences alimentaires des participants avaient évolués : les fruits, légumes et viandes maigres étaient préférées aux aliments frits et boissons sucrées et gazeuses, habituellement consommées avant la participation à l’étude.

Bien que les participants n’aient jamais été invités à changer de façon de manger, la modification de leurs habitudes alimentaires s’est faite naturellement et de leur propre chef.
Quelque soit l’exercice physique choisi, chaque personne ayant répondu à l’étude a donc spontanément changé ses réflexes alimentaires.

 

Alors, pourquoi ne pas choisir de nouvelles habitudes, en bougeant plus au quotidien ? Eh oui, plus vous bougerez, plus vous aurez envie de choses saines dans votre assiette !
De plus, des nouvelles habitudes qui peuvent jouer un rôle majeur sur votre santé et faire la différence sur vos choix alimentaires au quotidien tout naturellement.

 

Sachez également qu’une autre étude a montré que les personnes les plus sportives avaient un plus petit appétit que les personnes sédentaires, notamment parce que la sécrétion de ghréline continue (l’hormone régulatrice de l’appétit) jusqu’à plusieurs heures après l’effort !

 

Pour mieux mincir, il est donc nécessaire non seulement de revoir votre équilibre alimentaire, mais aussi votre activité physique !

UNE QUESTION ? UNE REMARQUE ? AJOUTEZ VOTRE COMMENTAIRE

ARTICLES RÉCENTS


    Désolé, aucun article ne répond à vos critères.

    Désolé, aucun article ne répond à vos critères.

UNE QUESTION ? UNE REMARQUE ? AJOUTEZ VOTRE COMMENTAIRE