Stockholm
28 Oct, Wednesday
10° C
TOP

Les féculents font-ils vraiment grossir ?


Rédigé par Anna

Contrairement aux idées reçues, les féculents ne font pas grossir. Pâtes, riz, pommes de terre, pain, légumineuses sont même des alliés de choix dans le cadre d’une perte de poids !

 

Les féculents font-ils vraiment grossir ?

Les féculents sont des aliments d’originale végétale, composés de « sucres lents » (ou « glucides complexes ») et d’amidon. Ils désignent toutes les céréales et leurs dérivés : le blé, le riz, l’avoine, le maïs, le pain et les pâtes ; les légumineuses (pois chiches, haricots, lentilles) et les tubercules (pommes de terre, patates douces).
On a tendance à penser que les féculents sont à bannir d’un rééquilibrage alimentaire, parce que l’on associe, à tort, les glucides à la prise de poids. Cela notamment parce que ce sont des aliments que l’on consomme souvent dans des repas riches : les pâtes en sauce, le pain avec du fromage ou de la charcuterie, les pommes de terre en frites…
Alors que si l’on regarde un exemple, l’apport calorique d’une pomme de terre n’est que de 77 kcal aux 100 grammes !
Ce qui fait grossir, en réalité, ce sont en réalité la façon dont on consomme les féculents, et non pas les féculents eux-mêmes.

Enfin, il faut savoir que les glucides ne sont pas à bouder pendant un régime, parce que ceux-ci doivent couvrir 50 à 60% de nos besoins énergétiques journaliers !

Manger des féculents quand on est au régime, l’idéal pour booster sa satiété

Les féculents, riches en glucides, ont l’avantage de permettre le rassasiement par le volume qu’ils apportent dans l’’estomac.
Cela évite la faim juste après les repas ou avant le prochain, et donc, le grignotage.
Mais les féculents n’ont pas que cette seule qualité ! En effet, ils vous apportent de l’énergie en complément avec les autres aliments de votre repas, et évitent la fatigue, qui peut être source de craquage vers des aliments gras et/ou sucrés.
Aussi, ils vous apportent des vitamines B et minéraux, utiles pour le bien-être moral.
Consommés le soir, ils facilitent l’endormissement dans un repas avec peu d’aliments protéinés (œufs, viandes, poissons).

Pendant votre rééquilibrage alimentaire, faire l’impasse sur les féculents est donc une erreur, si l’on veut bien mincir !

Quels féculents consommer dans le cadre d’un régime ?

S’ils sont vos alliés lors d’un régime, il faut tout de même contrôler leur consommation, et ce selon vos besoins (à vous de les établir avec votre diététicienne ou votre coach minceur).
Choisissez-les avec un indice glycémique bas et préparez-les sans excès de matières grasses.
Il existe tout de même quelques conseils génériques que vous pouvez appliquer pendant votre régime, pour consommer des féculents sans culpabiliser :

  • Optez pour les versions « complètes » des farines, pains, pâtes, et riz : elles sont plus riches en nutriments car moins transformées, apportent une satiété plus longue, et un meilleur impact sur votre indice glycémique.
  • Divisez votre assiette en 3 parties : réservez la moitié (deux quarts) pour les légumes, un quart pour les féculents, et un quart pour les protéines. Ainsi, vous avez l’apport glycémique nécessaire pour votre repas, tout en contrôlant vos apports en féculents.
  • Si vous consommez des féculents en plus grande quantité le soir, veillez à ne pas consommer trop de protéines pour équilibrer les apports nutritionnels.
  • Ne boudez pas les féculents moins connus, ce ne sont pas seulement les pâtes, le riz et les pommes de terre ! Variez les plaisirs avec de la patate douce, de la semoule, du blé, des pois-chiches, des lentilles, des fèves, des haricots rouges… Vous avez l’embarras du choix !

UNE QUESTION ? UNE REMARQUE ? AJOUTEZ VOTRE COMMENTAIRE

ARTICLES RÉCENTS


UNE QUESTION ? UNE REMARQUE ? AJOUTEZ VOTRE COMMENTAIRE